Vin : Comment le choisir par rapport au plat ?

vin-quel-plat
Rate this post

Exemples de vins a associé avec différents plats

Quel vin pour un gigot d’agneau ?

Le gigot d’agneau est un plat traditionnel de fêtes. L’agneau peut être plus ou moins fort en fonction de l’âge de l’animal.

Si vous cuisez votre gigot avec peu d’aromates, vous pouvez choisir un vin plutôt élégant comme un Pomerol un peu âgé.

Si vous préférez un gigot d’agneau avec des herbes et de l’ail, n’hésitez pas à choisir un vin un peu plus corsé comme un Languedoc ou un Côtes de Castillon du Clos Puy Arnaud, complexe, raffiné mais puissant.

vin-quel-plat

Quel vin pour un lapin à la moutarde ?

Le lapin à la moutarde est un plat réputé. Le lapin, viande maigre et peu goûteuse, se mariera bien avec une sauce un peu relevée.

Le lapin à la moutarde s’accompagnera volontiers d’un vin rouge léger mais charnu comme ce Morgon du domaine Marcel Lapierre, ce gamay de Touraine de la Garrelière ou encore ce Saint-Chinian souple et gourmand de chez Canet Valette.

Quel vin pour des lasagnes à la Bolognaise ?

Les lasagnes à la Bolognaise sont le plat familial par excellence. Des pâtes, du bœuf mijoté dans de l’huile d’olive, des oignons, des échalotes, des tomates et de la sauce béchamel.

Le plat possède de nombreuses saveurs du Sud et se révèle être assez riche.

Accompagnez-le d’un joli Côtes du Rhône, d’un Saint-Chinian, d’un Minervois ou encore d’un Coteaux d’Aix-en-Provence pour ravir les plus grands. Pour ce dernier, le château Révelette rouge sera un excellent choix !

vin-quel-plat

Quel vin pour un navarin d’agneau ?

Le navarin d’agneau est un plat de printemps qui fête l’arrivée de l’agneau et des légumes nouveaux. Plat typique de Pâques, il possède différentes variantes : on peut ainsi utiliser des petits pois nouveaux, des navets, des pommes de terre nouvelles, des haricots verts ou encore des champignons de Paris.

Ce plat peut être accompagné d’un Bordeaux, comme un Graves un peu évolué pour jouer avec les champignons, ou d’un vin de soleil, comme un Coteaux d’Aix-en-Provence du château Révelette, qui répondra bien à l’ail et aux condiments utilisés dans la recette. Enfin, un joli Saumur-Champigny, comme celui de Thierry Germain, sera également un merveilleux compagnon pour le navarin d’agneau.

Quel vin pour une paëlla ?

Plat populaire espagnol, la paëlla possède différentes variantes. La plus courante est la mixte, composée notamment de riz, poulet, poisson, crevettes, moules, calamars, poivrons.

Avec autant d’ingrédients différents, il faut trouver des vins polyvalents ; nous conseillons un rosé, un Tavel par exemple, qui se marie bien avec les épices du plat. Pour les versions avec une majorité de poisson, vous pouvez choisir un rosé plus minéral comme ce Coteaux varois, Suivez-moi-jeune-homme. Pour les paëllas à base uniquement de poulet, un vin léger issu de gamay, comme ce Raisins Gaulois du domaine Marcel Lapierre, sera parfait.

vin-quel-plat

Quel vin pour des paupiettes de veau ?

La réussite de belles paupiettes de veau tient surtout à la qualité de la farce utilisée. Choisissez un veau de qualité, une farce peu grasse et goûteuse : laissez-vous conseiller par votre boucher !

Le blanc et le rouge peuvent être tous les deux de bons amis des paupiettes de veau. Cuisinées au vin blanc ou à la crème, elles peuvent, par exemple, être accompagnées d’un Chablis. Si vous souhaitez les proposer avec des champignons, vous pouvez vous orienter vers un vin de Bordeaux léger, comme un Graves, ou encore une Côte de Beaune souple et fruitée comme celle du domaine Chantal Lescure.

Quel vin pour des pâtes à la carbonara ?

vin-quel-plat

Les pâtes à la carbonara mêlent pâtes, crème fraîche, lardons, œuf, parmesan. Ce plat assez riche demande un vin blanc ou un rosé.

Vous pouvez opter pour un rosé de Corse, assez puissant, ou un blanc assez riche et fruité comme un Côtes de Provence, un Côtes du Rhône, un vin du Languedoc ou un blanc de Patrinomio (Corse).

Quel vin pour des pâtes bolognaises ?

Les pâtes bolognaises sont un mets délicat à marier à cause de la tomate qui n’est pas vraiment l’amie du vin…

Nous vous conseillons d’aller sur des vins souples, peu tanniques et fruités afin que la tomate ne raidisse pas le vin. Choisissez par exemple un Bourgogne village, un Beaujolais, un pinot noir d’Alsace pour leur côté fruité et souple. Côté italien, vous pouvez choisir un Dolcetto, très fruité sur des arômes de fraises : il surprendra vos convives fera un bel accord mets-vin.